Partenariat et Developpement

Enseignement de la 1325 au niveau secondaire et universitaire – Mai / juin 2015

INTRODUCION :
En adoptant la Résolution 1325 en l’an 2000, le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaissait non seulement l’impact particulier des conflits sur les femmes, mais aussi le besoin de considérer celles-ci comme parties prenantes à la prévention et à la résolution des conflits. Cette Résolution reste, sans aucun doute, l’une des initiatives ayant marqué de son empreinte l’histoire de la prise en charge des conditions de vie des femmes et des filles dans les conflits armés ainsi que celle de leur protection; elle met aussi en exergue leur rôle stratégique dans l’ensemble des processus de maintien de la paix et de reconstruction nationale. Cela signifie que, si la lettre et le fond de cette Résolution sont compris par les différents acteurs concernés, les besoins essentiels des femmes et des filles sont pris en compte en période de conflit et en période post conflit.
Pour faire connaitre et vulgariser le contenu de la Résolution 1325 du système des nations unies, L’Alliance pour la Migration, le Leadership et le Développement (AMLD) a utilisé deux outils majeurs :
1- La Sensibilisation de cibles spécifiques sur la Résolution 1325 et le Genre à travers des ateliers organisés dans différentes régions du Sénégal (Fatick, St Louis, Région Naturelle de Casamance entre autres régions)

2- L’information et la formation  sur la Résolution 1325 :
Au niveau Universitaire :
La construction et le développement de modules d’enseignement basés sur les 18 objectifs et 26 indicateurs  de la RES 1325.
Des unités d’enseignement ont été créés comprenant des cours magistraux, des travaux de groupe ou travaux pratiques, des séminaires sur des sujets  aussi importants que le Management, l’Environnement & la Gestion des Conflits, Prévention, Secours & Justice Post – Conflit, Introduction aux Droits de l’Homme, entres autres unités d’enseignement.
Ces enseignements ont lieu  dans les universités publiques et privées du Sénégal et sont intégrés au départ, pour les deux premières années,  dans des curricula déjà existantes et feront l’objet de curriculum  à part entière plus tard.
Au niveau secondaire :
Le même contenu de la RES 1325, c’est à dire  les 18 objectifs et 26 indicateurs adaptés aux niveaux d’éducation des lycées et collèges du Sénégal est dispensé aux jeunes afin de mieux faire comprendre aux cibles ce contenu et leur permettre d’appliquer les acquis de l’enseignement dans leur vie de tous les jours.

L’objectif de ce programme est de former les jeunes filles et les jeunes garçons à être sensibles et informés des questions de paix, de sécurité dans leurs environnements immédiats et au-delà, et de créer des connaissances additionnelles dans les domaines de la sécurité et de la prévention des conflits à l’intérieur des communautés de base et en milieu scolaire.
Pour l’année scolaire  2015, quatre établissements scolaires publics et privés sont listés dont la Maison d’Education Mariama BA de Gorée, premier établissement à avoir accueilli ce programme d’enseignement de la 1325 à ce niveau.
Ainsi, pendant six semaines, soixante élèves des classes de seconde et de première, toutes séries confondues ont bénéficié du programme initié, créé et mis en place par l’AMLD, en partenariat avec le REPPROF – EFFA,  à travers des cours magistraux et des travaux pratiques dispensés par des professionnels aux compétences reconnues en matière de Droit International, de Droits des Femmes, entre autres thématiques abordées dans les six modules du syllabus, à savoir:
– L’Introduction à la Résolution 1325 – Les droits humains  – Le droit international humanitaire  – Les organisations internationales, régionales et sous régionales  – Le leadership, la communication et le développement personnel – Les enquêtes, la création et l’exploitation de bases de données.

La 1325 suggère dans son contenu un moyen permettant d’atteindre l’égalité des sexes dans le domaine économique et social; en permettant aux femmes d‘être représentées dans les instances de décision régionales et internationales, y compris dans les forces de défense et de sécurité et de protection des droits de l’homme. Cet instrument permet également une plus grande participation des femmes aux initiatives ayant trait à la paix, à la sécurité et à la résolution d’un conflit.

Au niveau universitaire : Signatures d’accords de coopération avec des établissements d’Enseignement Supérieur Privé du Sénégal dans le cadre de la délivrance du programme du Master Femmes Sécurité & Gestion des Conflits

Dans le but de vulgariser l’enseignement de la 1325 dans les établissements d’enseignement supérieur du Sénégal, le Master Femmes Sécurité et Gestion des Conflits a été créé par AMLD.

Des accords de coopération sont en cours de signature avec des établissements remplissant les critères de qualité des programmes (reconnaissance CAMES, agrément définitif du Ministère de l’Enseignement Supérieur entre autres critères) et niveau du corps professoral (au moins 50% du corps professoral enseignant à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar).

Instituts/ Universités partenaires :

Dakar :

Institut Africain de Management (IAM)/ convention signée

Institut Edge/ accord de principe / convention en cours de signature

Université Polytechnique de l’Afrique de l’Ouest (UPOA), accord de principe / convention en cours de signature

AFI – UE/ accord de principe / convention en cours de signature

Saint Louis: Université Gaston Berger/ accord de principe / convention en cours de signature

Kaolack : Université du Sine Saloum/ négociations en cours

Ziguinchor: discussions en cours avec deux établissements

L’objectif de AMLD: Etendre l’enseignement du Master Femmes Sécurité & Gestion des Conflits aux 14 régions du Sénégal.

Les conventions en cours de signature sont jointes en annexe au présent rapport.

  • Au niveau Secondaire

Cours Mariama BA

Cours Mariama BA 2

Cours Mariama BA 1

 

Comme pour le niveau supérieur, un programme d’enseignement de la 1325 a été créé et initié par AMLD, en partenariat avec le Réseau des Professeurs de Français pour l’Education des Filles et la Formation des Femmes en Afrique (REPROF EFFA) sous l’intitulé Résolution 1325 : Jeunes Filles et Garçons – Résolution des Conflits

La phase test s’est déroulée à la Maison d’Education Mariama Ba de Gorée et le programme qui comporte 6 unités d’enseignements a été déroulé sur une période de 5 semaines

Unités d’Enseignement de la 1325 niveau Secondaire

Introduction à la Résolution 1325

Droits humains

Droit international humanitaire

Organisations internationales, régionales et sous – régionales

Leadership, la communication et le développement personnel

Enquêtes, la création et exploitation de bases de données

Le planning des cours a été élaboré de la façon suivante :

2h de cours magistraux, 2h de travaux pratiques , 2h d’évaluation.

Objectif en 2015 – 2016: Enseigner la RES 1325 dans trois établissements dont l’établissement pilote Mariama BA

 

 

Partager :
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Laisser un commentaire