Près de 200 migrants secourus en trois jours en mer Méditerranée

L’Ocean Viking a porté secours à 125 migrants en détresse en mer Méditerranée au cours de deux opérations de sauvetage mardi et mercredi. Le lendemain, l’Open Arms a porté, à son tour, assistance à 73 personnes. Les deux navires restent dans la zone de recherche et de sauvetage au cas où d’autres embarcations de migrants tenteraient la périlleuse traversée de la Méditerranée.

Le navire humanitaire Ocean Viking a porté secours, mercredi 20 novembre, à 30 migrants qui se trouvaient “en détresse sur une embarcation en fibre de verre” au large de la Libye, a annoncé sur Twitter SOS Méditerranée qui affrète le navire en coopération avec Médecins sans frontières (MSF).

“Le bateau a été repéré de la passerelle aux jumelles. Les survivants déclarent avoir été en mer depuis hier soir [mardi 19 novembre]. Il y a désormais 125 rescapés à bord”, précise encore l’ONG.

Lors d’un précédent sauvetage, mardi, 94 personnes ont été secourues dans la même zone.

Parmi les 125 naufragés à bord de l’Ocean Viking figurent 42 mineurs dont 37 non-accompagnés, 4 enfants de moins de 5 ans et 4 femmes enceintes, précise SOS Méditerranée à InfoMigrants. La plupart des migrants est originaire d’Afrique de l’ouest et d’Érythrée.

Jeudi matin, c’est au tour de l’Open Arms de porter assistance à des migrants en détresse. Le navire humanitaire espagnol a secouru 73 personnes, dont 69 hommes et quatre femmes. Sur Twitter, l’ONG qui affrète le bateau, Proactiva Open Arms, fait état de cas de « chocs traumatiques, de brûlures au deuxième et troisième degré, de blessures par balle, d’hypothermie grave et de déshydratation » parmi les rescapés.  

Les deux navires humanitaires, l’Ocean Viking et l’Open Arms, se trouvent, pour l’heure toujours dans la zone de recherche et de sauvetage (SAR zone) au large de la Libye au cas où d’autres embarcations de migrants tenteraient la périlleuse traversée de la Méditerranée. Entre le 1er janvier et le 13 novembre 2019, 1 091 migrants ont péri en mer alors qu’ils essayaient de rejoindre l’Europe, selon l’Organisation internationale des migrations (OIM).

Un chiffre qui pourrait être revu à la hausse, la plateforme téléphonique d’aide aux migrants AlarmPhone ayant tweeté mercredi soir qu’un pêcheur avait été témoin d’un naufrage au large de la Libye. L’homme dit avoir secouru 30 personnes tandis que 67 autres seraient décédées.

« C’est une nouvelle très inquiétante. L’amélioration de la météo hier a conduit à une hausse du nombre de tentatives de traversées », explique Charlie Yaxley, porte-parole du Haut-commissariat aux réfugiés de l’ONU (HCR). Il ajoute que pour la seule journée de jeudi, 250 personnes ont été soit secourues par un navire humanitaire, soit interceptées puis ramenées en Libye.

Source : https://www.infomigrants.net

Partager :
Facebooktwitterlinkedinmail

Laisser un commentaire