Migration : L’OIM alerte sur les fausses informations liées au virus

En cette dure période de pandémie mondiale, c’est également la propagation de fausses informations concernant les personnes migrantes qui inquiète en Europe.

Fausses informations

« Nous constatons une augmentation alarmante du discours anti-migrant, en particulier la désignation des migrants et d’autres personnes comme boucs émissaires dans le domaine public et en ligne », a déclaré le Directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), António Vitorino.

Alors que plusieurs pays européens entament leur déconfinement, de fausses informations continuent, elles, de se propager insinuant que les mouvements de migrants favoriseraient également la propagation du Covid-19.

Guide pratique

Afin de combattre et de réduire l’impact de ces fausses informations, l’OIM a décidé de publier un « guide pratique sur l’élaboration de campagnes de communication réactives et factuelles pendant la pandémie et dans d’autres contextes migratoires ».

Ce guide s’apparente à une boite à outil permettant d’avoir des données précises pour déconstruire les fausses informations, sources de comportements « nuisibles et discriminatoires » envers les personnes migrantes.

Informations vitales

L’OIM s’attache également à diffuser des informations auprès des personnes migrantes concernant le virus. Et ce, notamment auprès des migrants entassés dans des camps de réfugiés ou autres centres de rétention « où l’hygiène est médiocre et où l’accès aux traitements est limité ».

En outre, en Afrique de l’Ouest, toujours pour lutter contre les fausses informations, l’OIM s’appuie sur des témoignages de migrants rapatriés, bénévoles dans le cadre du programme Migrants as messengers.

Ce dernier vise à faire partager l’expérience des rapatriés pour informer sur les itinéraires de migration dangereux.

Lien vers la boîte à outils de l’OIM :

https://publications.iom.int/books/iom-public-communication-campaign-toolkit

SOURCE : https://www.lecourrierdelatlas.com

Partager :
Facebooktwitterlinkedinmail

Laisser un commentaire