L’EDUCATION, UN MOYEN DE PREVENTION DES CONFLITS :

Le 6 Octobre, le Groupe de Travail Femmes, Paix et Sécurité en Afrique de l’Ouest (GTFPS-AO) a tenu sa 4e session d’échanges thématiques sur le thème «Apprendre pour la paix en Afrique Occidentale et Centrale – leçons apprises de l’UNICEF (2012 – 2016) », un programme de l’UNICEF qui a été mis en œuvre en Côte d’Ivoire, en RD Congo, au Libéria, en Sierra Leone et au Tchad. Les membres du Groupe de Travail dans les sept pays suivants ont participé par vidéo conférence : le Bénin, le Mali, la Mauritanie, le Nigeria, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

Les trois enseignements tirés ont été mis en évidence lors de la session : (1) L’éducation peut être un «dividende de la paix» – les parents veulent l’éducation et l’éducation est un avantage très visible pour leurs enfants et pour les sociétés qui ont connu des conflits, (2) la façon dont l’éducation est gérée est cruciale pour la paix, étant donné que l’éducation peut traiter (ou aggraver) les causes profondes des conflits (explicitement et/ou implicitement) ; il est donc crucial de réaliser des analyses-conflits du système éducatif ; et (3) L’éducation peut contribuer au changement – transformer la vie en termes d’opportunités économiques, l’engagement politique, les normes sociales et la compréhension interculturelle. L’éducation peut aider les nouvelles générations à comprendre les conflits passés et à promouvoir la réconciliation.
Regarder la vidéo sur: https://www.youtube.com/watch?v=eklBHtbAjEM&feature=youtu.be

Le GTFPS-AO

Partager :
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Laisser un commentaire