Concertations Nationales sur la Migration au Mali

Concertations Nationales sur la Migration au Mali : Défis actuels de la migration en matière de géopolitique entre l’Afrique et l’Europe.

La question de la migration dans le pourtour du bassin méditerranéen est devenue une
problématique très sérieuse et une donnée inquiétante de la géopolitique régionale et
internationale. Les défis qui viennent s’y agréger restent nombreux et protéiformes.
En Afrique, la CEDEAO reste une des régions des plus dynamiques à tout point de vue :
en termes de productivité économique, d’intégration régionale, mais aussi de migration.
On compte, en effet, un peu plus de 7,4 millions de personnes dans un pays autre que le
leur. Dans cet environnement régional marqué par une telle propension à la mobilité, le
Mali demeure un des pays les plus actifs. Selon l’Organisation internationale des
migrations (OIM), en 2014, 1 578 695 de Maliens vivraient à l’extérieur du pays, dont 32
% en Côte d’Ivoire, 28 % au Burkina Faso, 10 % en Guinée, 6 % au Nigeria et 5 % au
Ghana.
Cette présentation entend mettre en exergue les liens ténus qui existent entre la
migration et les phénomènes sociaux de nature sécuritaire et/ou économique et sociale.
Il s’agit d’une analyse du système migratoire ouest-africain en interaction avec l’Union
européenne pour

1) procéder à un état des lieux des tendances migratoires qui prennent
forme dans la région ;

2) identifier les limites dans la gestion des flux migratoires ;

3)formuler des recommandations pour améliorer la gouvernance des migrations en
Afrique.

Cette intervention se fonde sur un diagnostic des initiatives, stratégies et
mécanismes existants de gouvernance de la migration, aux triples plans national,
régional et international pour une mise à l’échelle.

Professeur Ndioro Ndiaye
Présidente de l’Alliance pour la Migration, le Leadership et le Développement (AMLD)

Partager :
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Laisser un commentaire