COLLOQUE INTERNATIONAL

 FEMMES ET CONFLITS ARMES, FEMMES ET MIGRATION, QUELLES REPONSES ET QUELS DEFIS POUR LE DROIT INTERNATIONAL DES DROITS DE L’HOMME ET LE DROIT INTERNATIONAL HUMANITAIRE, 15 ET 16 MARS 2011, A L’HOTEL RADISSON BLU (DAKAR)

Ce colloque international avait pour but d’attirer l’attention sur l’évolution du statut des femmes, la féminisation des migrations et les mouvements de femmes en Afrique, toutes ces situations qui ont changé la façon dont les femmes sont perçues et la façon dont les droits de l’homme sont respectés. En Mars 2010, l’examen Beijing+15 a insisté sur la nécessité de partager les expériences et les bonnes pratiques pour faire face aux nouveaux défis et surmonter les obstacles restants. Le temps est maintenant venu d’apporter une plus grande visibilité au Droit International Humanitaire en Afrique.

Les objectifs spécifiques étaient de :

  1. Créer une plate-forme de discussion sur le Droit International Humanitaire et les Droits des Femmes y compris les Droits des femmes migrantes refugiées et vivant des situations de conflit grâce aux perspectives d’experts en matière de genre, de gouvernance, de sécurité et de

Il en est ressorti une compréhension globale des questions, des expériences et des informations par le biais d’échange d’expertises.

  1. Discuter de l’évolution du rôle des femmes dans nos sociétés et identifier les groupes de femmes vulnérables à la discrimination et aux violations de leurs droits: femmes migrantes, les femmes réfugiées, les femmes dans les conflits armés.

Ainsi, les questions fondamentales des femmes par rapport aux cadres normatifs qu’offrent le Droit International Humanitaire et le DIDH ont été réévaluées afin de mieux cibler les efforts à fournir.

  1. Identifier et partager les bonnes pratiques qui favorisent les femmes dans les programmes de gouvernance, de paix et de sécurité, à différents niveaux (national, régional et international).

Et des recommandations et actions visant à promouvoir le rôle stratégique des femmes dans les structures de gouvernance et les initiatives de paix ont été élaborées,

  1. Promouvoir des indicateurs qui permettent effectivement la mise en œuvre des engagements pris par les pays africains dans ce sens, en particulier dans le renforcement de la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies 1325, 1820 et suivantes.

A la fin des échanges, de nouvelles stratégies utilisables par les organisations de la société civile pour aider les gouvernements à tenir leurs engagements étaient disponibles à l’ensemble des participants.

Les conclusions du colloque font appel a des actions de promotion des femmes dans les programmes et structures de gouvernance du Droit Humanitaire International et du DIDH et les organisateurs sont décidés a largement les diffuser.

CF : Rapport provisoire du Colloque International « Femmes et Conflits armées, Femmes et migration : Quelles réponses et quels défis pour le DIDH et le DIH ». Financement : IIHL / COOPERATION ITALIENNE / PRIVEE / IPRS / AMLD / CICR / OHCHR
Partager :
Facebooktwitterlinkedinmail

Laisser un commentaire