Immigration irrégulière et trafic de migrants : L’UE et le Sénégal travaillent de concert pour une migration sûre et ordonnée.

Répondant à une priorité commune de l’Union européenne et du Sénégal, le partenariat opérationnel conjoint doté de 9 Millions d’Euros, entend à travers une approche globale, inclusive et concertée, lutter  contre le trafic de migrants et la traite de personnes au Sénégal.

C’est un projet d’appui aux politiques de lutte contre le trafic de migrants qui a été créé sur demande sénégalaise. La direction de la police de l’air et des frontières a ainsi exprimé la demande au nom de la police nationale avec l’accord aussi de l’Union Européenne.

Ce matin, le ministre de l’intérieur et l’ambassadrice de l’UE, Irène Mingasson ont procédé à l’ouverture du premier comité de pilotage du Programme Opérationnel Conjoint pour mieux aborder ensemble les questions migratoires et spécifiquement le trafic de migrants. Il importera d’ailleurs de protéger les jeunes contre les trafiquants. Cette question, tenant compte de la palette du champ de coopération entre l’Union européenne et le Sénégal, appelle aussi l’implication des acteurs comme les forces armées, la police, le ministère de la justice, les chaînes pénales, de la douane, pour lutter contre ce phénomène tendant à dégrader l’image qui doit être perçue de la migration.

Certes, la migration étant en réalité un phénomène positif, car nous sommes dans un monde où les déplacements, les échanges nous lient et nous soutiennent. Mais il faut préciser que les projets migratoires se préparent car, il existe des voies légales et appropriées  certes, peu connues, mais il doit exister des canaux de sensibilisation pour mieux les faire savoir aux jeunes qui souhaitent se développer ailleurs. 

Source : https://www.dakaractu.com

Partager :
Facebooktwitterlinkedinmail

Laisser un commentaire