Groupe de Travail

SECRETARIAT EXECUTIF DU COMITE DE PILOTAGE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA RESOLUTION 1325 DU CONSEIL DE SECURITE DES NATIONS UNIES

Au sortir de la célébration du 10ème anniversaire de la Résolution 1325 (2000) du Conseil de Sécurité des Nations Unies, le Ministère Du Genre et des Relations avec les Associations Féminines Africaines et Etrangères, a pris la décision de mettre en place un Comité de pilotage de mise en œuvre de la Résolution 1325 du CSNU et a confié le Secrétariat Exécutif à AMLD.

Les objectifs sont de:

  • Coordonner les actions susceptibles de conduire à l’élaboration d’un plan d’action national sur la 1325 et suivantes ;
  • Formuler un plan d’action national sur la 1325 et suivantes en conformité avec les dispositions y étant incluses et qui s’articulent autour de la prévention (sécurité physique, mentale, économique; santé mentale des femmes ainsi que le respect de leurs droits; violences faites aux femmes et aux filles et celles basées sur le genre); la participation (intégration des femmes et prise en compte des intérêts des femmes dans les processus décisionnels relatifs à la prévention, à la gestion, et la résolution des conflits) ; le Secours et la Reconstruction (prise en compte des besoins spécifiques des femmes en période de conflit, mais aussi en période post-conflit dans les programmes de développement).

Le secrétariat a réalisé les activités suivantes :

  • L’analyse systémique des 18 objectifs et 26 indicateurs pertinents de la Résolution 1325 et la mise en accord sectorielle de ces derniers avec les programmes actuels du Ministère du
  • La formulation d’un plan d’action coordonné entre tous les acteurs politiques et civils assorti de stratégies de mise en œuvre sous l’égide du Ministre d’Etat en charge du Genre et des Relations avec les associations féminines africaines et étrangères.
  • La formulation d’un cadre d’évaluation et de suivi périodique à utiliser par le Ministère du genre pour faciliter un compte rendu périodique au Chef de l’Etat ; aux institutions régionales et internationales. Un cadre de référence pourrait être crée si besoin est, pour faciliter la coordination et la synergie des actions entreprises par le ministère du Genre et celles mises en œuvre par ses homologues de la sous région.

La création de cadre de bases de données spécifiques sur les acteurs et leurs actions sur le terrain pour stocker et analyser les informations concernant les programmes et faciliter l’évaluation de leurs progrès.

Pour atteindre ces objectifs, le secrétariat a adopté une méthode axée sur, d’une part, l’organisation du comité de pilotage en groupes thématiques en fonction des compétences et des spécialités de ses différents membres :

  • Une série de réunions d’échanges, d’ateliers et de consultations nationales et locales, ont été le prétexte de partage d’informations utiles à la question étudiée, entre les groupes suivants : juristes et humanitaires, ministères publiques, organisations internationales, régionales et de la société civile nationale, parlementaires (Sénat et Assemblée Nationale) y compris le Conseil Economique et Social, médias (presse écrite, orale et télévisée), chercheurs et universitaires, associations membres de la cellule nationale du Réseau Paix et Sécurité pour les Femmes de l’espace CEDEAO, associations féminines et organisations intervenant sur le terrain en Casamance et pour finir les membres du personnel des Forces de Défense et de Sécurité en poste à Ziguinchor et ailleurs, .
  • Une étude des procès verbaux émanant de toutes ces réunions sectorielles nous a fourni les arguments utiles à l’analyse des lacunes identifiées et justifié les propositions contenues dans les recommandations du plan d’action national;

Et, d’autre part, la réalisation d’enquêtes de terrain et de recherches documentaires effectuées entre janvier, février et mars 2011, pour collecter des informations sur l’état des indicateurs de la Rés. 1325 au Sénégal et les présenter sous forme de bases de données

CF : PAN mise en œuvre au Sénégal de la Résolution 1325 et Annexes. Financement : MINISTERE DU GENRE

 

Partager :
Facebooktwitterlinkedinmail

Laisser un commentaire