Niger le non-respect de la loi sur le quota au sein du nouveau gouvernement

Les Nigériennes dénoncent le non-respect de la loi sur le quota au sein du nouveau gouvernement – Les Nigériennes dénoncent le non-respect de la loi sur le quota au sein du nouveau gouvernement – 14 avril 2016
Sur les 171 députés du nouveau parlement au Niger, seulement 25 sont des femmes. 24 mars 2016.

GROUPE DE CONTACT DE HAUT NIVEAU DES NATIONS UNIES

ELECTIONS PRESIDENTIELLES EN COTE D’IVOIRE Octobre 2015

Le groupe de contact de haut niveau a été constitué par les Nations Unies pour accompagner la Plateforme de veille des Femmes et des Jeunes pour des Elections Apaisées et Crédibles en Côte d’Ivoire pendant l’élection présidentielle du 25 octobre 2015. Il est dirigé par Son Excellence Monsieur Dioncounda TRAORE, ancien Président de la République du Mali et composé des membres suivants:

  • Son Excellence M. Ely Ould Mohamed VALL, ancien Président de la République islamique de Mauritanie ;
  • Son Excellence Madame Ndioro NDIAYE, ancienne Ministre de la République du Sénégal, ancienne Directrice Générale Adjointe de l’Organisation Internationale des Migrations ;
  • Son Excellence Madame Marie-Elise GBEDO, ancienne Ministre de la Justice, de la Législation et des Droits de l’Homme de la République du Bénin ;
  • M Sékou DIABY Avocat Général à la Cour Suprême, à la retraite, Magistrat Hors-Hiérarchie – Côte d’Ivoire ;
  • Imam Moussa DRAME Imam Principal de la Mosquée Fatma Zahara de Grand-Bassam – Côte d’Ivoire ;
  • Révérend Père Augustin OBROU, Curé de la Paroisse Saint Jacques des Deux-Plateaux – Côte d’Ivoire.

Ce groupe de contact de haut niveau a pour mission d’entreprendre des actions de facilitation, de médiation préventive ainsi que l’instauration d’un climat de confiance et le cas échéant corriger, prévenir ou circonscrire tout conflit pré ou post électoral potentiel.

Continuer…

Mission Élection Présidentielle Cote d’Ivoire Oct 2015

Groupe de contact et de Médiation de haut niveau Du 18 au 28 octobre 2015 à Abidjan

Contexte

Le processus de construction de tout système politique nécessite une approche holistique, inclusive afin que chaque partie prenante puisse, de manière qualitative, participer à l’instauration du système, à sa durabilité et à son animation. Dans le projet démocratique, plusieurs acteurs ont fait intrusion, occupant par conséquent des positions importantes, essentielles, fort de la preuve de leur utilité. En effet, suite à la dernière vague de démocratisation, la société civile s’est transmuée, présentant une configuration à la hauteur des enjeux qui s’imposaient.

Espace se structurant hors de l’Etat et cherchant, opportunément à intervenir et souvent à empiéter dans des prérogatives revenant originellement à l’Etat, la société civile reste un acteur de plus en plus important dans les dynamiques politiques aussi bien exogènes qu’endogènes. En réalité, la société civile africaine tire sa légitimité tant des limites objectives présentées par les Etats, mais aussi de cette volonté fortement affichée et assumée par les acteurs dans l’élaboration des politiques publiques, le rôle de veille et d’alerte que cette société civile joue dans presque tous les domaines et relativement aux politiques publiques mises en œuvre. C’est d’ailleurs fort de ce constat et de la contribution effective de la société civile dans les politiques publiques qu’elle est aujourd‘hui perçue comme s’insérant légitimement dans les dynamiques de « co production » ou de « co supervision des politiques publiques.

Le projet démocratique n’échappe nullement à cette réalité d’une société civile co productrice de politiques publiques, jouant également un rôle de veille et d’alerte. L’élection, restant un instant majeur dans la trajectoire politique de tout Etat aspirant à une démocratie, il est important que les instances en charge de la gestion et de l’organisation du processus se dotent des moyens utiles à la hauteur des finalités visées.

Continuer…

Mission Élection Présidentielle en Guinée Oct 2015

DECLARATION PRELIMINAIRE DE LA « CASE DE VEILLE 2015 » A L’ISSUE DE SA MISSION D’OBSERVATION DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE DU 11 OCTOBRE 2015 La Coalition des Femmes et Filles de Guinée pour le dialogue, la consolidation de la paix et le développement (COFFIG/DCPD) a été constituée en Aout 2011 et compte aujourd’hui plus de 300 ONG féminines à Conakry et dans les 33 préfectures de la Guinée. Depuis son lancement, la COFFIG … Continuer…

Conférence en Côte d’Ivoire

  Thème « Femmes, Leadership et Sécurité » en Côte d’Ivoire : La participation de la femme dans la prise de décision en Afrique de l’Ouest. – Juin 2015

Objectif : renforcer les capacités des femmes leaders et les sensibiliser sur l’importance et la prise en compte du genre dans le secteur de la sécurité afin qu’elles puissent pleinement jouer leur rôle de leader dans le cadre du processus de réforme du secteur de la société en Côte d’Ivoire.

Dans le cadre de l’un de ses principaux objectifs qui est d’accompagner le processus d’intégration de l’égalité femme – homme dans les différents programmes gouvernementaux et non gouvernementaux du continent Africain,

AMLD a présenté les deux études qu’elle a réalisées sur et les deux études ont été transmises à l’ONUCI.:

Continuer…

Conférence Juin 2015

Conférence Ministérielle de Dakar sur les Institutions de Lutte contre la Corruption et de Promotion d’un Etat de Droit Efficace (PNUD) – Juin 2015 Les efforts faits dans nombre de pays du Sahel pour rapprocher la justice du justiciable sont mis à mal par des niveaux élevés de pauvreté et d’analphabétisme. On estime que dans l’ensemble de la région sahélo – saharienne, 70 % de la population n’a accès qu’à … Continuer…

ELUS LOCAUX

ATELIER SUR LA FORMATION DES INVESTIS SUR LES LISTES ELECTORALES (AMLD) LE PROCESSUS ELECTORAL AU SENEGAL Définition : Il désignent ordinairement l’ensemble des opérations nécessaires au bon déroulement des élections, qu’il s’agisse de la confection des listes électorales, de l’organisation de la campagne électorale, des différentes formalités préparatoires au scrutin, de la tenue des bureaux de vote, des procédés de votation, des modalités de centralisation et de décompte des résultats, de … Continuer…

2012 : l’année des Elections au Sénégal.

AMLD assure le suivi du «Dialogue entre les leaders des partis politiques et de la société civile sur la promotion de l’égalité des genres dans le leadership politique et les instances de prise de décision» et de la table ronde sur «le rôle des jeunes leaders au sénégal dans la promotion de l’égalité des sexes». Et, Forme les membres des partis politiques et la société civile à l’observation des élections … Continuer…

L’Egalite du Genre

DIALOGUE DES LEADERS SENIORS DE PARTIS POLITIQUES ET DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE POUR LA PROMOTION DE L’EGALITE DES SEXES EN LEADERSHIP POLITIQUE ET PRISE DE DECISION, 13 juillet 2011 à L’hôtel Pullman Teranga, Dakar Les seniors des partis politiques ont quant a eux été sollicites pour au cours d’un dialogue analyser les processus et systèmes internes de démocratie et leur impact sur l’accès égal des femmes et des … Continuer…